Journées du patrimoine


les 15 et 16 Septembre 2012

«  Dans le cadre des journées du patrimoine, la ligue d’impro présente 3 tableaux vivants pour raconter le cycle de l’eau potable à Paris. »

arnaud Corpet
 
La première saynète se situe à l’espace des égoutiers près du lève-tampon. Deux techniciens, vêtus comme ceux du tableau évoque leur quotidien. A travers cette saynète nous découvrons l’aspect technique du cheminement de l’eau. La deuxième saynète met en scène des dieux de l’olympe parlant des bienfaits de l’eau à travers une allégorie. La troisième saynète met en scène deux « parisiennes » en 1870 à l’époque des premières fontaine Wallace, cette saynète sera plus axée sur les bienfaits de l’eau parisienne et de sa potabilité.

« L’eau, source de vie, peut prendre bien des visages

Parfois vague titanesque, imposante et fière

Puis coulée paisible sur les bords d’une rivière,

Indolente et paresseuse à la surface d’un lac

Ou fracassant tout par son gite et son ressac,

Grondante et hurlante comme mille flots tumultueux

Ou caressante telle la mélodie des Dieux,

Si fragile qu’une brise peut la faire ondoyer

Si puissante que nul ne peut la faire ployer

L’eau, source de vie est un cadeau des Dieux

Donné à tous et pas seulement aux envieux

Elle est partout, en tout, elle est universelle

Mais sans protection, elle n’est point immortelle

Et si l’homme veut vivre plus longtemps avec elle

Qu’il commence par l’aimer et la prendre sous son aile »

(extrait du spectacle créé par la ligue d’impro)